Monde

Sahel: un affrontement jeudi entre trafiquants de drogue a fait 5 morts

  •    "Il y a eu deux autres morts lors des échanges de tirs survenus jeudi entre trafiquants", a indiqué une source dans ces services. Selon elle, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), "était impliqué dans ce trafic et les échanges de tir".
  •  
  •    Les affrontements ont opposé "un réseau de trafiquants maliens à un réseau de trafiquants sahraouis appuyés par des éléments d’Aqmi dont l’un, arrêté, est entre la vie et la mort", a ajouté cette source.
  •  
  •    Jeudi, en annonçant que les affrontements avaient fait trois morts, cette source avait précisé  que "les Sahraouis qui vivent entre les camps de Tindouf (extrême sud-ouest de l’Algérie) et les déserts malien et mauritanien étaient surarmés".
  •  
  •    Un responsable du gouvernorat de Kidal, dans le nord-est du Mali, avait confirmé cette information. "Il y a quelques tonnes de drogue en jeu. C’est beaucoup d’argent, et chacun veut défendre son territoire", avait-il expliqué.
  •  
  •    L’Afrique de l’Ouest est considérée par les agences internationales de la lutte contre la drogue comme un point de transit important dans le commerce de stupéfiants, essentiellement de la cocaïne, venant d’Amérique latine et destinés à l’Europe.
  •  
  •    Plusieurs bandes de trafiquants, certaines liées à la branche maghrébine d’Al-Qaïda, sévissent dans le Sahara, de l’Algérie à la Mauritanie en passant par le Mali et le Niger.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!