En directAlgérie

Sans salaires depuis 4 mois, les journalistes d’Echourouk protestent

Algérie – Les journalistes du quotidien Echourouk ont entamé aujourd’hui, dimanche 18 novembre, un mouvement de protestation, réclamant le paiement de leurs salaires, a-t-on constaté.

Dans une liste de revendications envoyée au PDG du Groupe, 28 journalistes du quotidien Echourouk et de la version en ligne « Echouroukonline », exigent le paiement de leurs salaires qu’ils n’ont pas perçus depuis quatre mois.

Les journalistes protestataires s’indignent auprès de leur employeur, Ali Fodil, de n’avoir pas perçu leurs salaires depuis le mois de juillet. Ainsi, les salaires des mois d’août, septembre, octobre et novembre restent bloqués.

A cet effet, ils exigent le versement urgent de leurs indemnités, ainsi qu’une indemnisation pour le préjudice engendré.

Par ailleurs, les journalistes du quotidien et du site web demandent l’ouverture d’un dialogue et de les informer de la situation réelle du journal et de son avenir.

Lire aussi : Médias : Le quotidien Echorouk sommé de payer 42 milliards aux imprimeries

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close