En direct

Sanctions contre Al-Qaïda: le Conseil de sécurité rappelle le mémorandum d’Alger

Dans cette résolution 2161, le Conseil de sécurité a ainsi revu les modalités applicables aux sanctions prises contre Al-Qaïda et les personnes, groupes et entités qui lui sont associés, en adaptant les règles aux évolutions récentes et en répondant à certaines préoccupations relatives à leur fonctionnement.

Pour faire face à la nature évolutive de la menace que présente Al-Qaïda, l’Equipe de surveillance de l’ONU sera désormais chargée d’évaluer cette menace et les mesures optimales permettant d’y faire face, souligne la résolution qui précise que l’évolution de la menace est caractérisée non seulement par ‘‘l’afflux de recrues venant du monde entier dans les rangs d’Al-Qaïda et des groupes qui lui sont associés’’ mais aussi par le détournement des activités des organisations à but non lucratif que le Conseil appelle à prévenir par des ‘‘mesures fermes et énergiques’’ de la part des pays.

Dans ce sens, l’organe de décision de l’ONU a demandé à tous les pays d’empêcher les terroristes de profiter directement ou indirectement de rançons ou de concessions politiques, et de faire en sorte que les otages soient libérés sains et saufs.

.

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close