Santé & Bien-être

Santé: Des équipes médicales chinoises prochainement en Algérie

Algérie – Un accord de coopération sino-algérienne dans le domaine de la santé a été signé, jeudi à Alger, portant sur l’envoi d’équipes médicales chinoises spécialisées en Algérie pour une durée de deux ans et à « titre gracieux ».

L’accord a été signé par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, et l’ambassadeur de la République de Chine en Algérie, Li Lianhe, rapporte l’APS.

Il s’agit du 26ème groupe de praticiens chinois à exercer en Algérie depuis l’indépendance, le premier remontant à 1963, et interviendra dans diverses spécialités dont la gynécologie-obstétrique, la chirurgie, la réanimation, ainsi que l’ophtalmologie, a souligné le ministre de la Santé dans une brève allocution, saluant « l’excellence et la qualité » des services fournis par les médecins chinois.

Tout en exprimant sa « reconnaissance pour cet apport prodigué, à titre gracieux », il a ajouté que les équipes médicales précédentes avaient activé dans les wilayas d’Alger, Tiaret, Ain Defla, Khenchela, Batna, Mascara, Saida et Sétif.

M. Miraoui a tenu, à cette occasion, à saluer « le niveau des relations bilatérales dans le domaine de la santé », rappelant les accords conclus entre les deux parties portant création du centre sino-algérien au niveau de l’établissement hospitalier spécialisé de Ben Aknoun, ainsi que le jumelage entre le centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Bacha (Alger) et un hôpital chinois en matière de gynécologie-obstétrique.

Le ministre s’est, en outre, engagé à promouvoir ce partenariat « dans l’intérêt des deux pays ».

Se félicitant, à son tour, de ce nouvel accord, l’ambassadeur de Chine a indiqué qu’en 56 ans de coopération bilatérale, son pays a mis à la disposition de l’Algérie « environ 3400 équipes médicales ayant contribué à alléger la charge des structures de santé à travers le territoire national ».

Cela confirme, selon le diplomate, « la solidité des liens fraternels unissant les deux pays », ajoutant que la Chine « accorde une grande importance à son partenariat avec l’Algérie dans tous les domaines ».

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. C’est une honte. Autant je comprends ce type de coopération post-independance alors que l’Algerie manquait cruellement de médecins, autant je ne comprends plus ces initiatives aujourd’hui alors que l’Algerie a formé des dizaines de milliers de médecins.
    Plusieurs milliers sont hélas partis à l’étranger, la crème de la crème que l’Algerie n’a pas su retenir. Rien qu’en France, il y’en a 15000 médecins.
    L’Algerie devrait changer de stratégie et valoriser davantage ses médecins et son élite.
    Isaad Rebrab a émis le souhait de construire des hôpitaux privés en Algérie aux standards internationaux en encourageant nos médecins à l’étranger de revenir en Algérie et faire profiter les Algériens des meilleurs soins sans partir à l’étranger.
    Sa demande est restée lettre morte. Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close