AlgérieSociété

Santé mentale : Plus de 420 000 Algériens sont schizophrènes

Algérie – Plus de 420 000 Algériens souffrent de schizophrénie, soit 1% de la population. Cette maladie est en constante augmentation ces dernières années en Algérie, ont fait remarquer les psychiatres.

En Algérie, les chiffres exacts restent inconnus, en raison de l’absence d’un étude épidémiologique sur cette maladie. Les spécialistes présents, hier, lors de « First Janssen Schizophrenia Prevention Day », un événement organisé par les laboratoires Janssen, en collaboration avec le ministère de la Santé, ont mis le doigt sur le problème de la prise en charge des personnes souffrant de schizophrénie.

Bien que la situation en Algérie est plus ou moins avantageuse en comparaison à d’autre pays dans le monde ( 1%), il n’en demeure pas moins, que les spécialistes estiment que le problème réside notamment en matière de remédiation cognitive et la réinsertion sociale des malades dans les services de psychiatrie », ont-ils expliqué.

Ainsi, les psychiatres ont plaidé pour l’ouverture de centres dans l’ensemble des services de psychiatrie dédiés à la réhabilitation des personnes touchées par cette pathologie mentale.

La schizophrénie est la maladie mentale chronique la plus fréquente qui touche particulièrement les jeunes âgés entre 20 et 40 ans. Les hommes sont plus touchés par cette maladie dont les troubles psychiques apparaissent généralement au début de l’âge adulte.

Cette maladie a connu une progression en Algérie, en raison du phénomène du terrorisme qui a sévit dans le pays au début des années 90, mais aussi suite aux mutations sociales rapides que connaît la société algérienne.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close