Santé & Bien-être

Santé: un espoir pour les personnes souffrant du diabète de type 1

Des chercheurs Français viennent de faire une découverte, détaillée dans la revue Cell, qui pourrait révolutionner la prise en charge de personnes atteintes du diabète de Type 1. En injectant une molécule spécifique à des souris, ils ont, en effet, réussi à booster la régénération des cellules produisant de l’insuline et les guérir de cette affection.  

Ce type de diabète chimiquement induit, se manifeste généralement chez les enfants et les adolescents, lorsque le pancréas cesse de produire l’hormone « insuline », provoquant une augmentation rapide du taux de sucre dans le sang et favorisant alors l’apparition de maladies cardiovasculaires et des yeux.

Pour prévenir de tels risques la solution consiste, jusqu’alors, à faire des injections sans cesse répétées d’insuline.

Les chercheurs de l’Inserm semblent avoir trouvé une solution plus efficace et moins contraignante pour les malades, consistant à l’injection du neurotransmetteur GABA. A partir de là, ils ont réussi à induire la régénération des cellules produisant de l’insuline chez les souris, suscitant de grands espoirs parmi les patients atteints par un diabète de type 1.

Les chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’université de Nice ont mené leurs expériences sur des souris. Pour cela, ils ont utilisé le neurotransmetteur GABA, naturellement présent dans l’organisme, mais qu’on peut aussi retrouver sous forme de complément alimentaire. La particularité de celui-ci est qu’il peut se régénérer en permanence.

« Le GABA induit la régénération continue, mais contrôlée, des cellules alpha du pancréas et leur transformation en cellules produisant de l’insuline » pour maintenir la glycémie autour de 1g/l dans le sang même lorsque les apports en sucres sont importants, notent dans un communiqué les chercheurs à l’origine de cette découverte.

Poussant leurs expérimentations plus loin, les auteurs de ces travaux ont prélevé des cellules de pancréas d’homme, qu’ils ont mis en contact avec le neurotransmetteur GABA. Après coup ils ont observé une augmentation des cellules productrices d’insuline.

« Ces résultats sont prometteurs quant à l’efficacité probable de cette solution pour l’homme », précisent les chercheurs, annonçant sur la lancée qu’ils allaient entreprendre des essais thérapeutiques prochainement, afin de déterminer si le GABA pourrait effectivement aider des patients « et peut-être ouvrir la voie à un médicament capable de guérir personnes atteintes du diabète de type 1 une fois pour toutes ».

Source: Radio Algérie

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close