Monde

Sarkozy réunit mercredi un sommet social de crise

  •    Le sommet a été précédé d’une série de rencontres bilatérales entre les cinq ministres concernés et les syndicats qui réclament des mesures en faveur des bas salaires et de la consommation, face aux importantes aides octroyées aux banques et aux entreprises.
  •  
  •     La situation sociale est "dangereuse", a reconnu mardi le conseiller spécial du chef de l’Etat, Henri Guaino, en évoquant les "angoisses" et "souffrances" générées par la crise.
  •  
  •    Le chômage, qui a passé en octobre la barre symbolique des deux millions, a encore enregistré en décembre une hausse de 45.800 chômeurs, et l’organisme de l’assurance-chômage (Unedic) prévoit 282.000 chômeurs de plus en 2009.
  •  
  •    M. Sarkozy fera une déclaration télévisée à l’issue de cette réunion, qui se tient trois semaines après des manifestations ayant rassemblé entre 1 et 2,5 millions de personnes protestant contre la politique économique du chef de l’Etat.
  •  
  •    Le gouvernement, qui privilégie la relance par l’investissement ne semble pas décidé à changer d’orientation. Pour lui, l’effort doit porter sur le chômage partiel, l’indemnisation des précaires et des jeunes arrivant sur le marché du travail et sur un soutien au pouvoir d’achat du "bas des classes moyennes" par des allègements fiscaux.
  •  
  •    Selon la presse, M. Sarkozy, dont la cote de popularité est en chute libre, devrait annoncer une mesure fiscale qui va concerner 2,1 millions de foyers modestes.
  •  
  •    Le ministre du Budget et de la Fonction publique Eric Woerth a appelé dimanche les syndicats à "comprendre les contraintes" françaises et a réaffirmé l’objectif de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite.
  •  
  •    Sans attendre les résultats du sommet, une journée de mobilisation a été programmée pour le 19 mars, les syndicats ayant souhaité "maintenir la pression" sur le gouvernement en l’absence de mesures immédiates sur l’emploi et les salaires.
  •  
  •    M. Sarkozy est par ailleurs confronté à un conflit dur dans les Antilles françaises paralysées depuis quatre semaines par une grève générale.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close