En directAlgérie

Scandale de cocaïne : Kamel « El-Bouchi » enfoncé par son frère

Algérie – Le principal accusé dans l’affaire de tentative d’introduction de 701 kg de cocaïne au port d’Oran, Kamel Chikhi, alias « El-Bouchi », a été lâché par l’un de ses frères, lui aussi accusé et écroué dans cette affaire.

M. Chikhi, 48 ans, en tentant de se défendre hier, mardi 26 juin, devant le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a enfoncé son frère et associé Kamel « El-Bouchi », rapporte le quotidien Ennahar dans son édition de ce mercredi.

Devant le juge d’instruction, M. Chikhi aurait affirmé être « analphabète » et n’être aucunement impliqué dans les affaires douteuses de son frère, fussent-elles liées au trafic de cocaïne ou à toute autre affaire de corruption et de blanchiment d’argent.

Selon Ennahar, M. Chikhi aurait affirmé qu’outre le registre de commerce de la promotion immobilière, rien ne le lie aux affaires de son frère. S’agissant de 3,8 milliards de centimes saisis dans l’appartement du frère de l’accusé principal, ce dernier affirme qu’il s’agit des revenus de la vente de viandes à travers les différentes boucheries que possède la famille Chikhi et qu’une partie de cet argent appartient à son frère Kamel.

Tout en enfonçant son frère, M. Chikhi assure qu’il s’occupait de la location de chambres froides destinées au stockage des viandes importées.

Lire aussi : Photo Exclusive- Kamel « El-Bouchi » devant le tribunal de Sidi M’hamed

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close