En direct

Scandale "Kassaman" : La Sacem retire les droits aux trois arrangeurs européens

La Société française des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique (Sacem) vient de retirer les droits d’arrangement de l’hymne national algérien « Kassaman » aux trois arrangeurs Lionel Espitalier, Gérard Thouret et Antoine Lucchetti, ainsi que la maison d’édition « HV COM INTERNATIONAL SA » basée à Luxembourg, a appris Ennahar auprès de Frédéric Neff, chargé de communication à la Sacem.

« Nous avertissons les personnes qui ont fait ce dépôt et qui pensaient que l’œuvre empruntée était du domaine public, qu’il s’agit en réalité d’une œuvre bénéficiant de la protection légale, en conséquence, ce dépôt ne peut être pris en compte », nous confie Frédéric Neff.

« Les droits correspondants à ces exploitations seront versés aux ayants droit de l’hymne algérien, sauf à ce que ces ayants droit autorisent cet arrangement », a-t-il poursuivi.

Les seuls ayants droit sur l’hymne national algérien sont désormais l’auteur Moufdi Zakaria et le musicien égyptien Mohamed Fawzi.

Il convient de rappeler que les droits sur « Kassaman » avaient suscité une vive polémique au sein du peuple algérien qui n’accepte pas qu’un symbole de souveraineté nationale soit une propriété non algérienne. 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!