En directAlgérie

Scandale Peugeot Algérie: Le gouvernement se dit innocent, la justice ouvre une enquête

Algérie – Ce qui a été annoncé en grandes pompes tourne désormais au scandale. L’usine de montage automobile Peugeot Algérie risque de ne pas ouvrir de sitôt. Pour cause, un scandale de dilapidation de terres agricoles et fertiles.

Après une vive polémique enclenchée sur les réseaux sociaux, puis la publication par ALG24 de la décision du wali d’Oran de déclasser 120 hectares de terres agricoles en faveur de la construction de l’usine Peugeot Algérie à El-Kerma, le gouvernement s’en lave aujourd’hui les mains.

En effet, dans un communiqué diffusé ce lundi, le cabinet d’Ahmed Ouyahia annonce engager les « procédures financières nécessaires à la réalisation de 41 zones industrielles » dans 34 wilayas du pays. Sans citer les wilayas et les zones concernées, le gouvernement piloté par Ouyahia précise que, sur instruction du président Bouteflika, « l’ensemble de ces zones industrielles seront réalisées en dehors des terres agricoles ».

Le tribunal d’Oran s’auto-saisit

Si le gouvernement s’en lave les mains, la Justice, elle, agit. Le tribunal d’Oran s’est, par la voix de son parquet général, autos-saisi aujourd’hui, lundi 29 avril.

En effet, une enquête a été ouverte par le Parquet d’Oran sur une affaire de dilapidation présumée de terres agricoles. La justice veut savoir comment une parcelle de terres fertiles a pu être octroyée au milliardaire Abderrahmane Benhamadi, PDG de Condor, pour la réalisation d’une usine de montage automobile Peugeot.

Lire aussi : EXCLUSIF – Le Wali d’Oran déclasse des terres agricoles pour l’usine Peugeot

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close