En directAlgérie

Exclusif- Scandale des silos de céréales: 3 rapports accablent l’ex-ministre Talaï

Algérie – L’ex-ministre des Transports et des travaux publics, Boudjema Talaï, est remis en cause par trois rapports établis par les inspecteurs de l’ENACT (Entreprise nationale d’agréage et contrôle technique), du CTC (Contrôle technique de la construction) et de l’OAIC (Office algérien interprofessionnel des céréales).

Ces trois rapports, dont ALG24 détient une copie, reviennent sur l’état d’avancement et la qualité des tôles utilisées dans les projets de silos métalliques à Guelma et Oum El-Bouaghi, tanids qu’un troisième rapport, établi par le Directeur des projets de l’OAIC, fait le point sur la situation globale de ce projet de réalisation de 30 silos métalliques de stockage de céréales.

Les conclusions de ces trois rapports renseigne sur l’étandue de ce scandale qui pointe Boudjema Talaï, qui était Directeur général de Batimetal, l’un des cocontractants, lors de l’attribution de ce marché en 2013.

Des tôles rouillées et probablement toxiques

Le rapport d’expertise mené par l’ENACT au site Belkheir de Guelma relève des degrés de rouille “moyennement et fortement prononcés” sur quelques tôles. Après des analyses menées sur un échantillon, l’ENACT informe que l’utilisation de ces tôles dans le domaine agroalimentaire “exige que celles moyennement et fortement affectées doivent subir une étude de toxicité des sels de zinc poudreux sur les blés”.

En outre, les conditions d’entreposage recommandées par le fabriquant n’ont pas été respectées tel que requises. Selon les conclusions de cette expertise, c’est le non respect de ces conditions qui a “provoqué la présence de rouille blanche à des degrés de gravité divers sur certaines tôles”.

Non-conformité des constructions

L’étude menée le 4 avril dernier par les experts du CTC sur la construction de silos en Béton a, quant à elle, révélé leur non-conformité sur plusieurs aspects.

En effet, il est relevé l’inexistence des cadres au niveau des zones nodales au niveau du plancher, ainsi qu’une insuffisance des écarteurs entre les deux nappes d’aciers de la dalle pleine. Ces constructions sont déclarées comme étant “non-conformes”, nécessitant ainsi des rectifications.

Un taux d’avancement global de 21% de la réalisation des silos métalliques

Dans un rapport hebdomadaire établi début avril dernier, le Directeur des projets de l’OAIC relève un taux d’avancement de la réalisation des 30 silos métalliques ne dépassant pas les 21%, sur une période d’interventions de 50 mois.

“Il m’a été donné de noter encore une fois que la situation des chantiers des silos métalliques de 10 000 et 20 000 tonnes, notamment les sites : Ain Kihel, Belkheir, Ain Larbaa, El-Bayedh, Bensekrane, Hassi Bahbah, Ain El Hedjel et Tadjenanet, demeure sans changement du point de vue de l’avancement des travaux”, écrit-il.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!