Monde

Scandaleux de confier les droits de l’homme de l’ONU à l’Arabie Saoudite (Rachid Nekkaz)

Dans une interview accordée le 22 septembre dernier à Russia Today (TR), Rachid Nekkaz, président du «Mouvement pour la jeunesse et le changement», estime que l’ONU a commis une erreur en accordant la présidence au Royaume de l’Arabie Saoudite qui bombarde chaque jour le Yémen, un pays arabe, un pays-frère.

Pour M. Nekkaz accorder cette présidence dans le contexte actuel est une erreur puisque le pays ne représente pas ces derniers temps le symbole du respect des droits de l’Homme.

 Ce dernier pense que la nomination de l’Arabie saoudite à la tête du panel du Conseil des droits de l’Homme à l’ONU est le fait qu’elle soit organisée en fonction de zones géographiques et normalement cette année la présidence de cette Commission devait revenir à un pays asiatique.

De ce fait, il était très facile pour l’Arabie Saoudite de convaincre les autres pays asiatiques en vue de se faire élire à cette position.

A la question de RT France sur la crédibilité de l’ONU suite à cette nomination, M. Nekka répond : « Cela fait un certain temps que l’ONU a autorisé les Etats-Unis à bombarder l’Irak, après quoi la crédibilité de l’ONU et la Commission des droits de l’Homme a été très affaiblie. Je crois aussi que le contexte est vraiment délicat si on prend en considération le fait que l’Arabie saoudite est à la tête d’une coalition qui bombarde chaque jour le Yémen sans l’aval des Nations unies. Et ça, c’est scandaleux, d’attribuer cette présidence au Royaume qui bombarde un pays-frère, un pays musulman. Je trouve que cette nomination est une erreur diplomatique monumentale, inacceptable. »

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!