Sports

Sécurité renforcée à la frontière libanaise avec Israël

  • "L’armée et la Finul ont renforcé les mesures de sécurité dans le sud du pays pour empêcher toute partie d’exploiter la question (des raids israéliens), au-delà du cadre de protestation contre l’agression sioniste sur la bande de Gaza", a souligné ce porte-parole de l’armée libanaise, sous couvert de l’anonymat.
  •  
  • La force onusienne et l’armée avaient déjà renforcé leurs patrouilles à la frontière après la découverte jeudi de huit roquettes de type Katioucha pointées vers Israël et prêtes à être tirées.
  •  
  • Les roquettes avaient été localisées à moins de cinq kilomètres de la frontière avec l’Etat hébreu, dans une région considérée comme un fief du mouvement chiite Hezbollah.
  •  
  • Le président libanais Michel Sleimane a déclaré samedi, lors d’une visite dans le sud, que "toute partie respectant la souveraineté du Liban ne doit pas transformer le sud en plate-forme pour le lancement de roquettes".
  •  
  • Un peu plus de deux ans après le conflit en 2006 entre Israël et le Hezbollah libanais, qui avait dévasté le sud du Liban, la tension reste palpable dans cette région.
  •  
  • Le chef du mouvement chiite Hassan Nasrallah, qui doit s’exprimer dimanche soir sur l’opération israélienne dans la bande de Gaza, qui a fait plus de 280 morts, a menacé de "détruire" Israël en cas de nouveau conflit, et Israël a menacé pour sa part de s’en prendre aux installations civiles du Liban.
  •  
  • Fin novembre, le ministre israélien de la défense, Ehud Barak, a affirmé que le Hezbollah avait "triplé sa puissance de feu" depuis la guerre de 2006.
  •  
  • Dimanche, au moins cinq avions de chasse israéliens ont survolé à basse altitude le sud du Liban, qui a également fait l’objet d’une reconnaissance aérienne pendant la nuit par un autre avion, a affirmé à l’AFP un responsable de la sécurité libanaise.
  •  
  • La guerre de 2006 avait fait plus de 1.200 victimes libanaises, en majorité des civils, et 160 victimes israéliennes, surtout des militaires. Au cours de cette guerre, le Hezbollah avait lancé quelque 4.000 roquettes sur Israël. 
  •  
  •    
  • AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *