Monde

Sécurité renforcée en Egypte à l'approche du Noël copte

  •    La présence policière aux postes de contrôle devant les édifices religieux a été renforcée, ont annoncé lundi des sources au sein des services de sécurité.
  •  
  •    La surveillance des ports et aéroports a également été renforcée après cet attentat commis, selon les autorités qui évoquent la piste d’Al-Qaïda, par un kamikaze agissant pour des terroristes étrangers. Le massacre n’a cependant pas été formellement revendiqué.
  •  
  •    Le patriarche copte orthodoxe Chenouda III a assuré qu’il entendait célébrer la messe de Noël. "Ne pas prier voudrait dire que le terrorisme nous prive de la célébration de la naissance du Christ", a-t-il déclaré, cité par le quotidien al-Ahram.
  •  
  •    Chenouda III a aussi lancé un appel au calme aux fidèles. "J’appelle nos fils au calme, car le calme peut résoudre tous les problèmes", a-t-il déclaré dans une interview télévisée dont le contenu a aussi été diffusé par l’agence de presse officielle égyptienne MENA.
  •  
  •    Le patriarche a déploré certains aspects des manifestations de protestation contre l’attentat d’Alexandrie.
  •  
  •    "Les slogans utilisés par certains ont transgressé toutes les valeurs (…) et certains ont tenté d’utiliser la violence, alors que la violence n’est absolument pas notre méthode", a déclaré Chenouda III, mettant en cause dans ces débordements des personnes n’appartenant pas à la communauté copte, qu’il n’a pas identifiées.
  •  
  •    Dans la même interview, le patriarche a appelé l’Etat égyptien à prendre en compte les revendications des Coptes, qui subissent des violences et se plaignent de discriminations, comme l’obligation légale d’obtenir une autorisation présidentielle pour construire des églises.
  •    "S’il estime qu’une loi lèse certains, l’Etat doit corriger cette loi ou en faire une autre", a-t-il dit.
  •  
  •    Le Noël copte orthodoxe a lieu vendredi, également jour de prière pour les musulmans. Les célébrations commenceront jeudi.
  •  
  •    Outre les risques d’attentats, les autorités redoutent de nouveaux heurts avec des manifestants chrétiens, ou des incidents entre chrétiens et musulmans.
  •  
  •    Dimanche, 45 policiers et 27 autres personnes ont été blessés dans des heurts entre Coptes et policiers au Caire, en marge d’un rassemblement de plusieurs centaines de personnes dans l’enceinte de

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!