AlgériePolitique

Seddik Chiheb accuse des partisans de Ahmed Ouyahia de vouloir confisquer le RND

Algérie – Seddik Chiheb, député et cadre du Rassemblement national démocratique (RND), a déploré ce mercredi un vide organisationnel par lequel le parti passe depuis la mise en détention provisoire de son secrétaire générale, Ahmed Ouyahia.

Seddik Chiheb, qui s’est exprimé via un communiqué, a accusé des personnes affidées à Ahmed Ouyahia, mais aussi d’autres opportunistes, connus pour leurs accointances avec la bande mafieuses, en référence à l’ancien pouvoir, de profiter de la situation pour prendre des règnes du parti.

« Le but de ces manœuvres est de se repositionner pour organiser un rapt de la part de ces individus qui n’auraient jamais fait partie de notre parti s’ils n’avaient pas des liens confirmés avec la bande mafieuse ou s’ils n’étaient des intrus ou des débarqués parasites qui ont intégré le parti en corrompant et en utilisant l’argent sale », a-t-il pestiféré.

Seddik Chiheb a accusé ces forces, fidèles à la bande mafieuse, de vouloir diviser les rangs du parti, de paralyser son mouvement et de l’empêcher de participer à l’accélération de la mise en route de la solution escompté pour sortir le pays « de la crise ».

« Face à cette situation que ces forces veulent imposer aux militants du parti comme ‘un fait accompli’, nous lançons un appel aux secrétaires de wilayas et aux membres du Conseil national pour qu’ils réalisent la dangerosité des manœuvres orchestrées pour diviser les rangs du parti », a-t-il mis en garde.

Par ailleurs, Seddik Chiheb a réitéré son soutien à l’action de l’institution militaire. Il a appelé, dans ce sens, réunir les conditions pour organiser une élection présidentielle dans les brefs délais.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close