En direct

Sellal inspecte la nouvelle station d’épuration (STEP) de la ville de Béjaïa

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté, samedi, la nouvelle station d’épuration (STEP) de la ville de Béjaïa, d’une capacité de 300 M3/jour pour un équivalent de 2500 habitants.Mise en service partiellement depuis janvier dernier, cette station est destinée notamment à la protection du plan d’eau marin qui reçoit, faute d’un collecteur principal, toutes les eaux usées urbaines.Entamé en août 2008, le projet réalisé par un groupement d’entreprises algéro-espagnoles, a valu un investissement de l’ordre de 672 millions de dinars, comprenant l’étude et la réalisation.Sur place M. Sellal a pris connaissance de projets similaires inscrits à l’indicatif de la wilaya au profit d’autres agglomérations, dont Souk-El-Tenine et Aokas, à l’est, et sidi-Aich et Akbou à l’ouest. Le premier ministre s’est intéresse également aux différents segments du programme de la wilaya en matière d’alimentation en eau potable, notamment celui en rapport avec le transfert d’eau à partir du barrage de Tichy-Haft, situé à 80 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya.Quelque 25 communes, situées le long du couloir de la vallée de la Soummam en sont déjà alimentées. Une deuxième phase concernant huit communes devrait incessamment débuter.Le barrage qui a coûté 5,6 milliards de dinars, régularise 150 millions de m3. Outre l’alimentation en eau potable, une partie de sa ressource est destinée à l’irrigation de quelque 9.000 hectares, localisés sur le territoire de Béjaïa et de la plaine du Sahel (Bouira).

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close