AlgérieSociété

Selon le ministre du Travail, les endettés de l’Ansej ne seront pas poursuivis en justice

Algérie – Mourad Zemali, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, a démenti les informations faisant état de poursuites judiciaire lancées contre les jeunes endettés de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej).

C’est lors d’une réunion avec les directeurs locaux de l’Ansej et du Cnac (Caisse nationale d’assurance sur le chômage) que le ministre a fait cette déclaration, selon Ennahar. Toutefois, il a tenu à nuancer en indiquant que les jeunes, notamment ceux qui n’ont pas investi les fonds dans les projets déclarés, doivent assumer leurs responsabilités.

Plus en détail, les taux de recouvrement en 2018 ont atteint 84% pour l’Ansej et 62% pour le Cnac. Le dernier taux a permis le financement de 9009 petites entreprises et la création de quelques 22 450 postes d’emploi, avance la même source.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close