En direct

Sept nouvelles primes pour les travailleurs de l’éducation

  • Selon les informations reçues par Ennahar, la prime de rendement sera considérée comme une prime fixe, en plus de la prime de salissure qui a été évaluée à 4000 DA par mois.
  • Ennahar a reçu une copie finale du projet de primes et indemnisations qui a été élaboré par mes syndicats de l’éducation, notamment le syndicat indépendant des travailleurs de l’éducation, le syndicat national des travailleurs de l’éducation et le syndicat Snapap sur demande du ministre de l’éducation nationale Boubkeur Ben Bouzid. Le projet comprend un nombre de propositions dont le ministre avait donné son accord de principe, et qui seront discutées dans le but de les enrichir et de les modifier dans les semaines à venir.
  • Selon Abdelmadjid Basti, président du syndicat indépendant des travailleurs de l’éducation, dans une déclaration à Ennahar, il a été conclu l’introduction de la prime de rendement, évaluée à 28000 DA, et qui peut atteindre 30000 DA, selon la nouvelle grille des salaires, comme une prime fixe, à condition qu’elle en vigueur même pendant la retraite pour tous les travailleurs du secteur de l’éducation.
  • La prime de salissure a été nouvellement créée dans le but de protéger l’enseignant des maladies qui pourraient être provoquées par la poussière de la craie, telles la maladie de Parkinson. Cette dernière a été estimée à 4000 DA, en plus de la prime de panier à 2200 DA. La prime de la blouse a été évaluée à 2200 DA et aussi une nouvelle prime qui a été proposée relative aux travailleurs non bénéficiaires de logements, estimée à 4000 DA. La prime de la femme au foyer a été revue en hausse de 800 DA à 2000 DA. La prime de transport, estimée à 10 DA le kilomètre, soit l’équivalent de 3600 DA par mois.
  • Concernant les revendications professionnelles, le premier responsable du syndicat a déclaré que la priorité a été donnée au secteur des adjoints de l’éducation dans la promotion dans le poste de conseiller de l’éducation. Ce dernier précise, concernant les revendications administratives et pédagogiques, qu’une proposition a été faite dans ce sens obligeant les établissements de l’éducation l’affichage des concours et examens dans leurs délais afin de permettre à tout le monde d’en être informé.
  • Notre interlocuteur ajoute qu’il a été proposé la présence des syndicats dans l’étude des mouvements des professeurs et enseignants lors de la réunion de la commission paritaire au mois de juillet chaque année. Par ailleurs, une proposition a été faite concernant le maintient du salaire des enseignant en formation.
  • Le responsable du syndicat nous a déclaré que la copie finale du projet incluse aussi des propositions relatives à la sécurité sociale, notamment la relance de la médecine du travail qui joue un rôle primordial dans le secteur de l’éducation qui compte des maladie chronique et les maladie propre au secteur telles que la tension, les maladies de la gorge, le diabète, la myopie et les maladie causées par la position debout pour de longues périodes.
  • Ennahar/ Nachida Kouadri

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!