Economie

Signature de 30 conventions de partenariat entre le secteur de la formation professionnelle et des institutions

Algérie – Trente conventions de partenariat pour l’apprentissage ont été signés entre le secteur de la formation professionnelle et des institutions étatiques et établissements privés, au titre de l’année 2018-2019, a-t-on appris dimanche à Oued Tlélat du directeur de la formation et l’enseignement professionnels de la wilaya d’Oran, Abdelkader Belbekouche.

M.Belbekouche qui s’exprimait lors du coup d’envoi de la deuxième session de la rentrée professionnelle au niveau du centre de formation professionnelle et d’apprentissage « Abou Bekr Belkaïd » de Oued Tlélat, a affirmé l’existence de 30 conventions de partenariat signées entre le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels et des institutions étatiques et entreprises privés.

Il a rappelé, à ce propos, la signature de différentes conventions de partenariat de formation, notamment avec l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), les directions de l’administration locale (DAL), de la santé, de l’action sociale, ainsi que la direction de la rééducation et réadaptation d’Arzew, la direction régionale des infrastructures militaires et Renault Algérie production (RAP), pour un effectif total de 1.940 stagiaires et apprentis .

Le même responsable, qui a mis en exergue l’offre de formation d’une capacité de 6.905 places pédagogiques pour cette session de février, a ajouté que cette offre, répartie sur trois modes de formation résidentielle, par apprentissage et qualifiante, est étoffée par 95 établissements privés agréés (une capacité de 7.083 places pédagogiques).

Il a signalé au passage l’ouverture de 5 spécialités nouvelles à savoir l’usinage de tour à commande numérique, la maintenance des panneaux photovoltaïques, l’installation et la maintenance des panneaux solaires et réseaux télécoms filaires et la mécatronique.

Il a relevé également l’ouverture, cette année, de sept (7) nouveaux établissements de formation et de l’enseignement professionnels dont deux Instituts supérieurs de formation, un à Belgaïd (Bir El Djir) et l’autre à Bethioua et cinq (5) centres de formation professionnelle et apprentissage (CFPA) au niveau de Mers El Hadjadj, Sidi El Bachir (Bir El Djir), Boufatis, Sidi Chahmi et haï Nedjma (ex Chteïbo).

Pour sa part, la directrice des ressources humaines de l’usine « Renault Algérie Production » de Oued Tlélat, Nabahat Sadi a souligné « nous continuons de travailler avec le secteur de la formation professionnelle pour former les jeunes à l’apprentissage des différentes spécialités (soudage, électricité automobile, tôlerie-carrosserie et peinture auto).

Elle a souligné que 30 diplômés ont été formés durant l’année 2018, alors que 37 sont en cours de formation.

Présent coup d’envoi de la deuxième session de la rentrée professionnelle, le wali d’Oran, Mouloud Chérifi, a instruit les responsables à élargir le champ d’intervention de la formation pour intégrer les jeunes formés et diplômés dans le réseau de la sous-traitance.

Il a insisté sur l’importance du pôle industriel de Oued Tlélat, notamment la filière mécanique ainsi que la dynamique enclenchée au niveau de la zone de Bethioua pour densifier le tissu industriel de la wilaya d’Oran.

 

 

 

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close