Le Billet

Comment s’ingérer en Algérie ? Droits humains pour les uns, Religion pour les autres…

Algérie – Si certains aiment à vendre leur droit d’ingérence dans les affaires Algéro-Algériennes par le levier des droits de l’homme et autres mielleuses raisons, il en est qui ne s’encombrent pas de formes et qui se donnent carrément le droit de conseiller et de faire de même au nom d’une « fraternité » religieuse !

La religion étant ce levier subtil, inodore et incolore, qui donne le droit de donner son avis, ses conseils, ses états d’âmes, à un peuple à des milliers de kilomètres, qui ne lui en demandait pas autant.

C’est ainsi qu’un certains Oujdi Ghenim, un Egyptien, sans profession connue, sauf des apparitions sur le net et certains plateaux télé, dit vouloir aider le peuple algérien en lui donnant des conseils issus de sa « grande expérience de la vie et de son pays ».

Des conseils à l’Algérie. Aux Algériens. Son expérience d’Egyptien sur le net à Ali La Pointe et ses Aures.

Des conseils et de bonnes intensions que ce Monsieur gagnerait à faire profiter ses frères et sœurs proches : les 100 millions d’Egyptiens, qui auraient biens besoins de conseils et de l’expérience de tous leurs frères et sœurs égyptiens, en ces temps de vaches maigres, de chômage, de mal-vie qui frappent ce pays.

L’Egypte et son parlement qui vient d’approuver l’examen d’une série d’amendements constitutionnels qui permettraient entre autres au président Abdel Fattah al-Sissi de se représenter à la présidentielle après son deuxième mandat, en 2022.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close