Monde

Sit-in devant l'ambassade de Tunisie à Amman

  •    Les syndicalistes se sont rassemblés devant les locaux de l’ambassade, fermée le samedi, encadrés par un petit nombre de policiers.
  •  
  •    "Intifada (soulèvement) élargis-toi", "la révolution tunisienne va se propager", "la répression et la faim sont les causes de l’humiliation", scandait le groupe, ou bien encore, à l’adresse du Premier ministre Samir Rifaï: "Rifaï, tu es un lâche".
  •  
  •    Un grand bouquet de fleurs rouges et blanches, aux couleurs du drapeau tunisien, a été déposé à la porte de l’ambassade avec une inscription: "Félicitations au grand peuple tunisien pour la chute du dictateur (Zine El) Abidine (Ben Ali)".
  •  
  •    Un passant se présentant sous le nom de Samed, a tenu à distribuer du chocolat en signe de joie "car c’est le premier dictateur arabe à tomber après Saddam Hussein", le président irakien déchu par les forces américaines et exécuté en décembre 2006.
  •  
  •    Les syndicalistes ont en outre arboré des drapeaux algériens car a dit l’un d’eux "c’est là que la première étincelle s’est allumée".
  •  
  •    Zine El Abidine Ben Ali, qui a passé 23 ans à la tête de la Tunisie, a fui son pays vendredi après un mois d’émeutes réprimées dans le sang, et se trouve en Arabie saoudite.
  •  
  •    En Jordanie, où la grogne monte contre l’inflation et le chômage, des milliers de personnes ont manifesté vendredi dans le calme dans plusieurs villes du royaume pour réclamer la chute du gouvernement.
  •  
  •    Un sit-in est par ailleurs prévu dimanche devant le parlement pour "dénoncer la politique économique du gouvernement".
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!