AlgérieEconomie

Le PDG de Sonatrach: La situation politique sans impact sur les négociations avec les partenaires étrangers

Algérie-La situation politique traversée par l’Algérie n’a aucun impact sur les négociations menées entre Sonatrach et ses partenaires étrangers, a affirmé mardi, le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi.

Lors d’un point de presse animé à Hassi Messaoud, M. Hachichi a indiqué que les informations sur de quelconques perturbations des relations entre Sonatrach et ses partenaires « sont sans fondement ».

Il a ajouté que la compagnie qu’il dirige et ses partenaires étrangers, « travaillent toujours en étroite collaboration », assurant que ses propos seront confirmés « dans les jours à venir ».

Des projets de Sonatrach, M. Hachici a annoncé que celle-ci allait poursuivre son programme d’investissement à travers des dizaines de nouveaux chantiers dans l’aval et l’amont pétrolier et gazier, dans une perspective d’augmentation de ses capacités de production.

Parmi ces projets, il a fait état de nouveaux travaux d’exploration de gisements pétroliers et gaziers, précisant au passage que le domaine minier Algérien couvre quelque 1,5 millions de km2, ce qui dit-il « laisse du chemin à parcourir ».

Le PDG de Sonatrach a, par ailleurs, indiqué que l’énergie non conventionnelle est actuellement composée de 3% de pétrole « et le reste de gaz ». Il a précisé que ces 3 % équivalent deux fois le gisement de Hassi Messaoud, alors que pour le gaz, les ressources non conventionnelles récupérables représentent neuf fois le gisement de Hassi R’mel, pouvant couvrir, selon lui, « 150 années d’approvisionnement avec leur niveau de production actuel ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close