Société

Six ans de prison requise contre un médecin spirituel à Oran

Le tribunal correctionnel d’Oran a requis une peine de six ans de prison à l’encontre d’un détenteur d’un cabinet illégal de « médecine spirituelle » à Oran, pour escroquerie et atteinte à la pudeur.

  L’accusé qui prétendait guérir par des potions des maladies psychiques avait ouvert un cabinet à Oran.

   Le père d’une jeune fille de 20 ans souffrant de troubles psychiques, ayant suivi un spot publicitaire sur ce présumé charlatan sur une chaine de télévision, l’a contacté et pris rendez-vous.

   Intriguées la jeune fille et sa sœur qui l’a accompagnée ont raconté, les circonstances de la consultation leur paraissant indécente, à leur mère qui, à son tour avisa le père qui déposa une plainte auprès des services de la 6ème sûreté urbaine.

   Les policiers ont aussitôt ouvert une enquête, qui a dévoilé que le cabinet a été agréé par les services du commerce et de la santé sans s’assurer du statut juridique du propriétaire qui détenait une carte d’artisan comme herboriste enregistrée auprès de la chambre d’artisanat et des métiers.

   Les enquêteurs ont également observé une affluence sur le cabinet de ce présume guérisseur. Arrêté en octobre dernier, il a nié, lors d’une première audience en présence de la plaignante, les accusations portées contre lui.

  L’enquête a permis de découvrir dans son cabinet plusieurs potions suspectes vendues jusqu’à 100.000 DA l’une. Le prix de la consultation est fixé 20.000 DA.

   Le verdict dans cette affaire sera prononcé lundi prochain.

Aps 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close