En direct

Six mois avec prison avec sursis pour 15 Chinois qui avaient fermé une route

  •    Ces Chinois, qui participaient à la construction d’une prison à Abadla dans le département de Bechar, à 1.000 km au sud-ouest d’Alger, refusaient de regagner leur pays après l’expiration de leurs contrats de travail en Algérie, selon le quotidien arabophone.
  •  
  •    Ils ont fermé une route nationale à trois reprises et saccagé des équipements appartenant à la société qui les employait, a précisé le journal.
  •  
  •    Ils avaient remplacé un an auparavant un groupe d’ouvriers chinois qui venait de quitter l’Algérie. Ils devaient à leur tour regagner leur pays et céder la place à d’autres compatriotes, a précisé le quotidien arabophone. 
  •  
  •    Les protestataires, qui ont comparu mardi devant le tribunal de Bechar, doivent être conduits à Alger avant d’être rapatriés en Chine, selon le journal.
  •  
  •    Près de 50.000 étrangers travaillent en Algérie dont 45% de Chinois, particulièrement sur les chantiers du bâtiment et des travaux publics, fort nombreux dans la capitale et ses environs ainsi que dans toutes les grandes agglomérations du pays. 
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!