En direct

Six mois de prison ferme et une amende contre Anis Rahmani

  • Les deux parties étaient absentes le jour de  l’audience et la partie civile s’est contentée de réclamer un dinar symbolique pour préjudice causé à la société Djezzy.
  • Le procureur de la république près le tribunal de Sidi M’hamed a requis la peine de six (06) mois de prison ferme assortis d’une amende de 50.000 dinars contre Anis Rahmani, directeur général du quotidien Ennahar El-Djadid, après une plainte déposée par Orascom Télécom Algérie.
  • Lors de l’audience, il s’est avéré que le propriétaire de Djezzy accuse le responsable du quotidien Ennahar Anis Rahmani de la dégradation de l’état financier de l’opérateur égyptien Djezzy, incendie des sièges de cette société suite à la rencontre qui a opposé la sélection nationale de football à son homologue égyptienne.
  • Le directeur du quotidien est accusé de diffamation dans un article publiée dans la page « Ouyoun wa adhan » (des yeux et des oreilles), intitulé « Djezzy, de mauvais augures pour les Verts », et un autre article intitulé « Djezzy…des fonds américains pour soutenir le lobby juif ».
  • La défense de la partie civile, lors de sa plaidoirie a considéré que le journal faisait le lien entre la société et le lobby juif pour subtiliser les fonds des musulmans, ce qui est un dépassement au moment où l’Algérie et l’Egypte vivaient une crise causée par une rencontre de football en impliquant une société dans cette « fitna » en jouant sur la corde de l’Islam et du sionisme pour porter atteinte à la réputation d’une société.
  •  
  • Ennahar/ Imane Ilane

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close