Monde

Six personnes tuées dans des attentats au centre de l'Irak

 Six personnes ont été tuées et 22 autres  blessées mardi lors d’attentats survenus au centre de l’Irak au lendemain d’une  série d’attaques qui ont fait 50 morts, a-t-on appris auprès de sources  médicales et sécuritaires.    Ces nouvelles violences interviennent à quelques jours des élections  provinciales du 20 avril, les premières depuis le départ des troupes  américaines en décembre 2011, qui doivent avoir lieu dans 12 des 18 provinces  irakiennes.     La campagne s’est déroulée dans un contexte très tendu. Selon un décompte  de l’AFP, 14 candidats ont été tués depuis le début de l’année.    Mardi, l’attaque la plus meurtrière s’est produite dans une zone  industrielle à Aziziya, à 70 km au sud de Bagdad. Quatre personnes ont été  tuées dans l’explosion d’une voiture piégée, 15 autres personnes ont été  blessées.    A Tarmiya, au nord de la capitale irakienne, un attentat à la voiture  piégée visant une patrouille de police a fait un mort et 5 blessés.    Et près de Moussayeb, à 60 km au sud de Bagdad, une troisième attaque a tué  un soldat et en a blessé deux autres.    Lundi, une série d’attentats avait ensanglanté l’Irak, faisant 50 morts et  près de 300 blessés.    Ces nouvelles attaques n’ont pas été revendiquées, mais les insurgés  sunnites, dont Al-Qaïda en Irak, revendiquent régulièrement des attentats  contre les autorités, les forces de sécurité et la communauté chiite.    Mais, si elles continuent à ensanglanter l’Irak au quotidien, ces violences  n’atteignent plus les niveaux de 2006-2007. Au plus fort du conflit religieux,  des milliers de personnes périssaient chaque mois. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!