En directAlgérie

SNTF : reprise des dessertes ferroviaires Alger-Oran après un arrêt de 4 jours

Algérie – Toutes les dessertes ferroviaires de transport de voyageurs de grandes lignes et régionales (Alger-Oran), ont repris du service, jeudi matin, après un arrêt de quatre jours, en raison d’un mouvement de protestation de citoyens au niveau de la commune de Khemis Miliana (wilaya de Ain Defla).

Les protestataires « ont libéré » le chemin de fer reliant Khemis Miliana à Ain Torki (Ain Defla), dans la soirée du mercredi, permettant ainsi la reprise, jeudi matin vers à 06h20, des premières dessertes (Alger-Oran), de même pour les dessertes de transport des marchandises qui reprendront également au cours de la journée, a précisé, dans une déclaration à l’APS, le Directeur général-adjoint de la SNTF, Abdelwahab Aktouche. Celui-ci  a fait savoir, dans ce cadre, que la paralysie du trafic ferroviaire au cours des quatre derniers jours a occasionné une perte s’élevant à 3,2 millions de DA.

La commune de Khemis Miliana avait connu depuis dimanche dernier, un mouvement de protestation enclenché par des citoyens exclus de la liste des bénéficiaires du quota de 1307 logements publics locatifs (LPL), affichée en début de semaine par les autorités locales. Des dizaines de citoyen ont bloqué le trafic routier au niveau de la RN4, tandis que les chemins de la commune de Khemis Miliana ont connu des embouteillages monstres en raison des protestations.

Pour rappel, le mouvement de protestation a eu des conséquences sur la circulation des trains grandes lignes et régionaux de l’Ouest du pays (Alger-Oran), entraînant l’annulation, depuis dimanche matin, de vingt (20) trains desservant quotidiennement ces lignes, soit 16 trains de transport de voyageurs et 4 autres de transport de marchandises.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close