SociétéAlgérie

Solidarité : 2 conventions de coopération avec le ministère de l’Enseignement supérieur et le HCA

Algérie – Le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme a signé, dimanche à Alger, deux conventions de coopération avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique et le Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA) visant l’actualisation et le développement des programmes destinés à la prise en charge des personnes aux besoins spécifiques, des personnes âgées et de la femme violentée.

La signature de ces deux conventions a eu lieu à l’occasion de l’organisation d’un séminaire national sur « les guides de prise en charge institutionnelle » en présence de la ministre de la Solidarité nationale, Ghania Eddalia, du ministre de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar, et du Secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature, Mme Eddalia a indiqué que son département ministériel visait, à travers ces deux conventions, l’actualisation et le développement des contenus des programmes pédagogiques adoptés par les centres de prise en charge des catégories vulnérables, à l’instar des centres psychopédagogiques pour les enfants handicapés et les centres pour personnes âgées, et ce « afin d’élargir la prise en charge, de réduire son coût et d’améliorer ses performances ».

« Nous œuvrons à valoriser les résultats de la Recherche scientifique produits des établissements de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, notamment dans les branches de sociologie et de psychologie, et à en tirer profit  pour l’élaboration de programmes éducatifs et pédagogiques afin de se passer des programmes importés », a-t-elle indiqué évoquant, par ailleurs, l’opportunité d’offrir aux chercheurs des espaces de formations sur le terrain.

La ministre a fait état également de la poursuite du travail pour la traduction de ces programmes au profit des citoyens Amazighophones et des éducateurs exerçant dans les régions parlant cette langue ainsi que la simplification et le développement de la prise en charge sociale.

De son côté, M. Hadjar a déclaré que cette signature qui s’inscrit dans le cadre de « la coordination et de la solidarité gouvernementales » avait pour objectif de faciliter les actions de prise en charge de larges couches de la société, d’autant que cette prise en charge nécessite la conjugaison des efforts des différents secteurs et de rapprocher l’université de la société en établissant une « solide » relation de coopération entre les deux conformément aux programmes nationaux de la Recherche scientifique.

Pour sa part, M. Assad a réaffirmé l’engagement de son instance à poursuivre l’action commune entre les différents secteurs pour la généralisation du Tamazight conformément aux orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, mettant en avant l’importance que revête la traduction des contenus des programmes adoptés par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la condition de la Femme, se félicitant dans ce sens, de la traduction du dictionnaire du langage des signes algériens vers la langue amazighe.

Outre l’organisation d’ateliers pratiques, ce séminaire national sur les guides de prise en charge institutionnelle est marquée, également, par la présentation de plusieurs communications concernant les méthodes et les mécanismes d’élaboration de guides destinées aux personnes aux besoins spécifiques, aux personnes âgées et aux femmes violentées et en situation de détresse.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close