En directAlgériePolitique

Sommet de l’UA : Ouyahia présente le rapport du Président Bouteflika sur la lutte contre le terrorisme

Algérie – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika aux travaux du 32ème sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, a présenté lundi le rapport du chef de l’Etat en sa qualité de leader sur les questions de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique.

Dans sa présentation devant les chefs d’Etat et de gouvernements africains, M. Ouyahia a relevé que « durant l’année 2018, le terrorisme a touché davantage de zones en Afrique notamment au Sahel », mettant, dans le même temps, l’accent sur la maîtrise par les groupes terroristes « des réseaux sociaux et de la communication électronique au service de leurs campagnes de radicalisation des jeunes ».

Il a également souligné « la connexion entre le terrorisme et le crime organisé transnational qui se poursuit notamment avec les trafiquants de drogue », signalant que « ces connexions criminelles canalisent désormais le repli des terroristes défaits au Moyen-Orient vers l’Afrique, où ces individus représentent une menace supplémentaire ».

Abordant les efforts de l’Afrique pour faire face au fléau du terrorisme au niveau de ses Etats et de l’organisation continentale, le Premier ministre a relevé « les progrès accomplis tant au niveau opérationnel de la lutte contre le terrorisme qu’au niveau juridique et institutionnel pour barrer la voie à ce fléau ».

Dans ce cadre, il a rappelé « que le Président Bouteflika a soumis, l’année dernière, au sommet de l’Union africaine, un Mémorandum articulé en sept axes pour consolider la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent ».

« Ce Mémorandum adopté par votre Sommet pourrait servir de base à l’enrichissement du Plan d’action contre le terrorisme adopté en 2004 », a ajouté M. Ouyahia.

Le Premier ministre a ajouté que « ce travail d’actualisation pourrait être, à court terme, pris en charge par la Commission de l’UA puis examiné et validé successivement par les ministres puis les chefs d’Etat ».

Ouyahia a, enfin, réitéré la disposition de l’Algérie « à partager son expérience et ses capacités dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent avec les Etats africains ainsi qu’avec l’Union africaine ».

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close