En direct

Sonatrach, ou la dilapidation de deniers publics

  • Toutefois, le magistrat a maintenu les accusations contre M. S., ancien directeur des activités centrales, dans le cadre du dossier lié à la rénovation du siège de Sonatrach de Ghermoul à Alger et pour lequel la propriétaire du bureau d’études CAD « M. N. », qui a eu le marché, est aussi accusée de violation de la réglementation régissant les marchés publics et dilapidation de deniers publics.
  •  
  • Les investigations menées sur le plus grand scandale de Sonatrach ont révélé l’existence de dilapidation de deniers publics, octroi illégal de marchés aux sociétés étrangères en détournant dans l’intérêt personnel et les marchés de gré à gré.
  •  
  • Ennahar a obtenu tous les détails sur le dossier qui a pris plus d’un an d’investigation et de recherche à propos des milliards dilapidés selon les rapports des experts, notamment l’argent utilisé pour l’achat de villas et d’immobiliers au profit de Sonatrach, sur la base de documents illégaux. Mais certains accusés ont vu leurs dossiers basculer de la criminelle vers la correctionnelle, alors que trois accusés ont bénéficiés d’un non lieu pour l’inculpation pour corruption et blanchiment d’argent.
  •  
  • Ennahar/ Imane Ilane

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!