EnergieEconomieAlgérie

Sonatrach procédera cette année au raffinage du pétrole brut à l’étranger (Guitouni )

 Algérie-Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a révélé, jeudi à Alger, que le Groupe Sonatrach procédera cette année au raffinage du pétrole brut à l’étranger, première opération du enre depuis plusieurs années.

Sonatrach n’a procédé, depuis des années, à aucune opération de raffinage à l’étranger en raison de la conjoncture économique, en ce sens que l’importation du produit fini était moins coûteuse que le traitement, a indiqué M. Guitouni lors d’une une séance plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par M. Saïd Bouhadja.

A ce propos, le ministre a fait état de l’importation de 2,96 millions de tonnes de carburant pour un montant de 1,583 milliards de dollars en 2017 contre 3,06 millions de tonnes pour 1,348 milliards de dollars en 2016.

Expliquant que le traitement du pétrole brut à l’étranger est une opportunité à saisir s’il est rentable économiquement par rapport à l’importation, en prenant en compte les prix des produits pétroliers sur le marché international, le ministre a précisé que l’objectif actuel du raffinage du pétrole brut à l’étranger est d’importer uniquement les produits qui manquent au marché local, en l’occurrence le diesel et l’essence.

Les autres types de carburants, à l’instar du GPL, Nafta et le Fuel, font l’objet d’opération d’échange ou de troc avec le propriétaire de la raffinerie, vu leur grande disponibilité en Algérie, en contrepartie d’essence et de gasoil car les coûts de leur transport à l’intérieur du pays font que la transaction n’est plus rentable pour nous, a poursuivi le ministre.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close