EnergieEconomie

Sonatrach et son syndicat décident d’absorber le déficit du Fonds de revenu complémentaire de retraite

Algérie – Le déficit du Fonds de revenu complémentaire de retraite de la compagnie pétrolière nationale (Sonatrach) sera supporté à hauteur de 75% par l’entreprise et de 25% par le syndicat national du Groupe, permettant le sauvetage du fonds et d’en assurer sa pérennité afin de préserver les acquis des salariés et des retraités, a indiqué samedi un communiqué de la Sonatrach.

Un nouvel avenant à la convention de 1998, portant sur la Pension complémentaire de retraite (PCR), a été signé le 22 avril dernier, par le P-dg du Groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, le Syndicat National de la compagnie pétrolière, ainsi que la Mutuelle de l’industrie du pétrole (MIP), a précisé la même source.

“Soucieux de préserver les acquis des salariés et des retraités et éviter la situation de faillite évidente et imminente du Fonds, aggravée par les départs massifs en retraite (avant 60 ans), enregistrés durant les exercices 2015 et 2016, la Sonatrach et le syndicat de l’entreprise ont engagé des actions afin de permettre le sauvetage du fonds et d’en assurer sa pérennité”, a souligné le document.

“Ces actions ont été couronnées par une prise de décision salvatrice, dont l’effort consenti pour assurer l’équilibre du fonds et absorber les déficits cumulés, sera supporté par la Sonatrach à hauteur de 75%, et de 25% par le Syndicat National sur le fonds des oeuvres sociales relatif à la PCR et consacré exclusivement aux retraités de Sonatrach SPA”, a-t-on ajouté.

Cette mesure a été adoptée par l’ensemble des délégués (représentants des travailleurs de Sonatrach SPA) présents au Congrès du renouvellement du Syndicat National de Sonatrach, tenu le 23 février 2018 à Oran, et concernera que les retraités de Sonatrach SPA au titre du principe de solidarité, “non pas par simple obligation contractuelle, mais par engagement moral et responsabilité sociétale”, explique la Sonatrach.

Dès son entrée en vigueur, l’avenant à travers ses nouvelles dispositions, permettra le retour à un paiement régulier des revenus (RCR), la prise en charge des 9.000 nouveaux dossiers en souffrance depuis 2015, le paiement des dus antérieurs (différents rappels et régularisations), ainsi que d’assurer la pérennité du Fonds à l’horizon de 2030, assure la Compagnie pétrolière.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!