En direct

Sondage d'Ennahar: Louiza Hanoun 9.4%, Touati 2.9% et Bouteflika avec 71%

  • Les trois autres candidats ont été classés en derniers avec des taux insignifiants. Mohamed Saïd n’a pu avoir que 1.3%, Fouzi Rebbaïne 1.2% et Djahid Younsi pour clôturer la liste des candidats avec uniquement 0.6%. 13.5% des personnes questionnées étaient sans réponse.
  • Sur le plan géographique, le candidat Abdelaziz Bouteflika reste toujours en tête du classement avec un tau de 68% des voix dans les régions du centre contre 11% pour la candidate Louiza Hanoun, alors que Moussa Touat n’a eu que 2%, Rebbaïne et Mohamed Saïd 1% et Younsi n’enregistre aucun tau.
  • Dans les régions est du pays, les trois candidats restent en tête du classement avec 73% pour Bouteflika, 9% pour Louiza Hanoun, 4% pour Touati et 1% pour Rebbaïne et Mohamed Saïd.
  • Bouteflika reste toujours en tête du classement à l’ouest du pays alors que Louiza Hanoun n’a pu recueillir que 6% des voix, Touati 2% avec Mohamed Saïd et Rebbaïne alors que Younsi n’a rien pu recueillir.
  • Au sud du pays, Bouteflika vient en tête suivi de Louiza avec 11% des voix, Touati avec 5%, Younsi et Mohamed Saïd 2% et Rebbaïne avec seulement 1% des voix.
  • 15% des personnes questionnées à l’ouest et au centre restent sans réponse contre 13% à l’est.
  • Les résultats de ce sondage selon la nature des régions auxquelles appartiennent les personnes concernées par ce sondage, qui ont été réparties entre régions urbaines et régions rurales, ces dernières étaient très proches. Bouteflika vient en tête du sondage dans les régions urbaines avec 70%, suivi de Louiza avec 9%, Touati Moussa avec 3%, Mohamed Saïd 2% et Rebbaïne avec 1%, alors que Younsi n’a pas été classé. 15% des personnes questionnées n’ont pas données de réponses.
  • Le même classement en ce qui concerne les régions rurales avec une légère modification à la queue du classement. Bouteflika vient en tête avec 76% des voix des régions, suivi de Hanoun avec 10%, Touati avec 3%, Younsi 2% et 1% pour Rebbaïne, alors que 7% n’ont pas donné de réponse.
  • Les résultats du sondage ont montré que le facteur sexe n’a aucun impact sur les avis des personnes concernées par le questionnaire. Ce facteur vient en dernier au classement avec 60% des personnes questionnées qui l’ont classé en sixième position (dernière). Bouteflika vient en tête avec 69% de voix d’homme suivi de Hanoun et Touati avec 4%, 2% pour Rebbaïne et 1% pour Younsi. 18% n’ont pas donnés de réponse.
  • Quant au sexe faible, Bouteflika en a recueilli 73% des voix, Louiza 14%, Rebbaïne 1%. 9% sans réponses.
  • La jeunesse avec Bouteflika
  • La lecture des résultats du sondage concernant les catégories d’âge a montré aussi le même tau pour les candidats chez toutes les catégories alors que le candidat Djahid Younsi ne figure pas chez la catégorie des plus de 35 ans.
  • Chez la première catégorie d’age (18/19 ans) le candidat Bouteflika 70%, 9% pour Hanoun, 2% pour Touati et Rebbaïne et 1% pour Younsi.
  • Pour la deuxième catégorie (20/24 ans), Bouteflika 73%, Hanoun 8%, Touati 4% et enfin les autres candidats 1% chacun.
  • Pour la troisième catégorie (25/29 ans), Bouteflika 66%, Hanoun 5%, Touati 3%.
  • Quatrième catégorie : Bouteflika 69%, Hanoun 12%, Mohamed Saïd 3% et 2% pour Touati et Rebbaïne, alors que Younsi n’a recueilli que 1%.
  • Cinquième catégorie (35/39 ans), Bouteflika 72% , Hanoun 5%, Touati 3%, Rebbaïne et Mohamed Saïd 2%
  • Septième catégorie (45/49 ans) : Bouteflika 67%, Hanoun 8%, 3% pour Touati, Rebbaïne et Mohamed Saïd 1%.
  • Huitième catégorie (50/60 ans) : Bouteflika 78%, Hanoun 11%, Touati 2%.
  • Neuvième catégorie (+60 ans) : Bouteflika 76%, Hanoun 8%, Touati 2%, Rebbaïne 1%.
  • Sur une question sur les attentes des personnes concernées par le questionnaire, en plus du domaine sécuritaire qui vient en tête, il y a la question du logement, la justice sociale, le travail et l’amélioration de l’éducation.
  • Concernant les priorité que les algériens voient parmi les six proposées, l’augmentation du Smig, la suppression des contraintes administratives, l’emploi, la réduction du service national, les dettes des employés et les moyens adéquats pour la pratique du sport. 45% pour l’augmentation du Smig ; 20% pour l’emploi ; 17% pour la réduction du service national comme priorité du candidat qui sera élu alors que 10% pensent que la priorité serait de trancher dans les affaires en justice, et 4% pour l’effacement des dettes agriculteurs et l’amélioration des conditions pour la pratique du sport.

 

  • Ennahar/ Sami Si youcef

 

    Articles en lien

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    error: Le contenu est protégé !!