En direct

Soutien du gouvernement aux secteurs économiques

  • Répondant aux interrogations des membres du Conseil de la Nation, à l’issue de sa présentation du plan de travail du gouvernement, M. Ouyahia
  • a indiqué que "le soutien de l’Etat à l’agriculture sera "illimité" et sous toutes les formes, car les enjeux économiques consistent notamment en l’emploi et la sécurité alimentaire.
  • Outre les crédits sans intérêts alloués au profit des agriculteurs, l’Etat est disposé à puiser dans les fonds du Trésor public pour augmenter ce soutien, a-t-il assuré.
  •  
  • Evoquant l’investissement, le Premier ministre n’a pas écarté l’idée que l’Etat puisse retirer les avantages liés à l’investissement dans les wilayas saturées de projets d’investissement si ces projets continuent de se concentrer dans les grandes wilayas du pays.
  •  
  • "Nous sommes en mesure de prendre cette décision et mettre fin à toute mesure incitative dans certaines wilayas" à l’instar d’Oran, Annaba, Alger et ses environs, a-t-il insisté.
  •  
  • Le Premier ministre a néanmoins souhaité que le traitement de cette question se fasse à travers la sensibilisation des opérateurs économiques à la nécessité d’investir dans les régions éloignées qui ont besoin de développement pour lutter contre le chômage et par conséquent contre l’exode rural.
  •  
  • A ce propos, il a promis des mesures incitatives additionnelles pour soutenir l’investissement dans le secteur des entreprises publiques et les PME et un plus grand encouragement de la promotion immobilière. "Il est temps de booster les entreprises publiques qui disposent d’un marché et de capacités de production", a-t-il dit.
  •  
  • Le gouvernement, a-t-il ajouté, examinera en juin prochain de nombreux dossiers relatifs à des entreprises publiques telles Saidal pour l’industrie pharmaceutique, le secteur de l’industrie mécanique, le complexe de construction de moissonneuses batteuses aux fins de les soutenir.
  • En réponse aux questions de membres du Conseil sur certains projets d’investissement, M. Ouyahia a affirmé au sujet du projet de l’industrie du fer et de l’acier avec le partenaire égyptien (El Iz) à Jijel, que le gouvernement "est déterminé à obtenir 51% et maintenir le prix préférentiel du gaz utilisé dans ces industries".
  •  
  • Concernant les problèmes sectoriels, M. Ouyahia a soutenu que les opérations de privatisation n’étaient pas "floues" car dument examinées.
  •  
  • Le gouvernement, a-t-il poursuivi, est disposé à examiner tout dossier de privatisation suspect qui lui est soumis.
  •  
  • M. Ouyahia a, par ailleurs, appelé le patronat et les opérateurs économiques à adhérer aux chambres de commerce et d’industrie, soulignant que "l’unification des forces des hommes d’affaires renforcera la défense de leurs intérêts et constituera une force d’attrait des partenaires étrangers".
  •  
  • Ennaharonline/ aps

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!