En direct

Suspension de l’Imam de la mosquée Ali Ben Abi Taleb à Oran

  • Par ailleurs, et selon les mêmes sources, le mis en cause procédait à cette pratique dans le but d’alimenter la caisse de la mosquée alors que les textes de la loi interdisent de telles pratiques qui sont devenues légion à l’instar de ce qui s’était passé au niveau d’une mosquée connue à la cité Seddikia où des objets de femmes ont été vendu.
  •  
  • Suite à ces pratiques qui montrent les dérives dans les maisons de Dieu, certains connaisseurs des dessous de tables du secteur nous ont confirmé que ces pratiques sont le résultat de la mauvaise gestion des affaires religieuses qui comptent beaucoup plus sur les volontaires (648 volontaires) parmi lesquels (280 femmes volontaires). Ce qui a provoqué cette anarchie et ce désordre au niveau du secteur.
  •  
  • Cette situation a poussée la direction des affaires religieuse de revoir son secteur par la réduction du nombre des volontaires et la rigueur dans la délivrance des agréments.
  •  
  • Ennahar/ Rafik Abderrahmane

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close