En directAlgérie

Le syndicat des magistrats et le ministère de la Justice campent sur leurs positions

Algérie – La grève des magistrats entame son cinquième jour. Ce jeudi, le syndicat des femmes et hommes à la robe noire et l’hermine verte a dénoncé la façon dont a été interdit un sit-in prévu au siège de la Cour suprême.

« Le Syndicat national des magistrats se désole de l’interdiction de son sit-in prévu à l’intérieur de la Cour suprême à 10h30 », déplore – t – il dans un communiqué. Et d’affirmer, « en dépit de cela, les magistrats présents se sont regroupés ».

Affirmant que la grève est suivie à près de 98%, les magistrats ne veulent pas céder. Le ministère aussi…

Dans une correspondance, le département de Belkacem Zeghmati a invité les magistrats à contester les décisions de leurs affectations auprès du président de la circonscription judiciaire vers laquelle ils ont été mutés.

Dans ce contexte, le ministère exige les procès verbaux de transmission et d’installation pour que les recours soient recevables. Ils seront présentés à la deuxième session du Conseil supérieur de la magistrature prévu au mois de novembre, selon le document.

En somme, chaque partie campe sur sa position alors que l’on s’approche des élections présidentielles.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close