En directAlgérie

Le syndicat des magistrats persiste et menace

Algérie – Il insiste sur l’indépendance de la justice. Le Syndicat national des magistrats (SNM) diffuse aujourd’hui, samedi 2 novembre, un nouveau communiqué par lequel il met en garde contre toute tentative de porter atteinte à n’importe quel magistrat ayant choisi de participer à la grève.

Signé ce samedi par le président du syndicat Issad Mabrouk, le communiqué marque la persistance des magistrats à poursuivre leur grève jusqu’à la concrétisation de toutes leurs revendications, dont la principale est d’assurer l’indépendance de la Justice.

« Les magistrats n’ont besoin de recevoir de quiconque des leçons de patriotisme ou de bon jugement », indique le communiqué, appelant le ministère de la Justice à mettre un terme à ses mesures « policières » dans la gestion de la crise.

Pour le SNM, dans l’absence d’une solution à la crise, la protestation se poursuivra avec la même fréquence, tout en veillant à plus de discipline, pour éviter tout dérapage possible.

« Toute atteinte à n’importe quel juge, quelle que soit sa situation, attiserait la colère de tous et la position du syndicat serait alors violente quels que soient les risques et conséquences », met en garde Issad Mabrouk.

Tags

Articles en lien

4 Comments

  1. est ce qu on peut m mexpliquer la diffrence entre mesure policires et applications de la loi est ce que le statut des magistrats autorise la greve

  2. quelle sera la dcision de ces magistrats si demain un soldat ou un policier ferait une grve serait elle dclarait par ces juges greve legale

  3. Les magistrats sont-ils en train de promouvoir la désobéissance statutaire (le chantage, la menace au/contre le Président ?) comme nouvelle forme d’action politique ? De patriotisme libéral ?? Encourageront-ils leurs subordonnés et associés à en faire autant dans l’exercice de leurs fonctions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close