Monde

Syrie: 1.000 manifestants à Deraa encerclés par les forces de l'ordre

  •    Deraa, sur le plateau du Hauran, est depuis vendredi le théâtre de manifestations sans précédent contre le pouvoir.
  •  
  •    "Plus de mille manifestants à l’intérieur et près de la mosquée al-Omari scandent des slogans contre le régime. Ils sont encerclés par un grand nombre de forces de sécurité et d’éléments armés", a dit à l’AFP le militant sous couvert d’anonymat.
  •  
  •    Les manifestants ont formé une chaîne humaine autour de la mosquée, point de ralliement des protestataires, par crainte qu’elle ne soit prise d’assaut. Depuis tôt le matin, des renforts ont été envoyés aux abords de la mosquée, a-t-il ajouté.
  •  
  •    Deraa ressemble à "une caserne militaire", a affirmé un autre militant sur place.
  •  
  •    Un photographe de l’AFP a été malmené par les forces de l’ordre qui lui ont confisqué son appareil photo.
  •  
  •    Un enfant de onze ans, qui avait été intoxiqué par des gaz lacrymogènes dimanche lors de la dispersion d’une manifestation par les services de sécurité, a succombé lundi.
  •  
  •    Ce décès porte à six le nombre de personnes tuées à Deraa depuis vendredi.
  •  
  •    Le Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a demandé mardi à la Syrie de mettre en place une enquête transparente sur les violences survenues au cours du week-end.
  •  
  •    "Le gouvernement devrait mettre en oeuvre une enquête indépendante, transparente et efficace sur les meurtres de six manifestants durant les événements du 18 et 20 mars", a déclaré le porte-parole du Haut commissariat, Rupert Colville, lors d’un point de presse.
  •  
  •    Un mouvement de contestation a été lancé le 15 mars en Syrie à la suite d’un appel d’une page Facebook, intitulée "la révolution syrienne contre Bachar al-Assad 2011", à des manifestations pour "une Syrie sans tyrannie, sans loi d’urgence (depuis 1963) ni tribunaux d’exception".
  •  
  •    Des dizaines de personnes ont été arrêtées lors de la répression des manifestations, selon des organisations locales et internationales de défense des droits de l’Homme.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *