Monde

Syrie : 7 civils tués, dont 2 enfants, dans des raids russes

 Au moins sept civils, dont deux enfants, ont péri dans des frappes russes qui ont visé jeudi la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, rapportait vendredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

 A Jabal al-Zawiya, important district de cette province tenue par le Front al-Nosra, la branche d’El-Qaëda en Syrie et des groupes rebelles islamistes, “quatre civils, dont un enfant et une femme, ont péri dans les raids menés par les avions militaires russes”, selon l’OSDH.
“Et trois autres civils, dont une fillette et une femme, ont été tués dans un bombardement mené par ces avions sur la localité de Habite”, dans la même province, d’après cette ONG qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie.

 Les premières frappes russes en Syrie avaient fait 28 morts mercredi selon l’Observatoire, qui compile le bilan de morts depuis le début du conflit syrien il y a quatre ans et demi.  L’opposition syrienne avait accusé de son côté Moscou d’avoir provoqué la mort de 36 personne ce même jour et le président russe Vladimir Poutine avait réagi en affirmant qu’il s’attendait à une “guerre de l’information”.

 La polémique continue d’enfler sur les cibles de l’aviation russe en Syrie. Moscou affirme viser le groupe jihadiste Etat islamique (EI), groupe armé ultraradical qui contrôle près de la moitié de la Syrie, mais Washington et ses alliés soupçonnent la Russie de voler au secours de son allié Bachar el-Assad sous couvert de combattre le “terrorisme”.
L’EI est ainsi inexistant dans la province d’Idleb visée jeudi.

 Déclenché en mars 2011, le conflit syrien a pris un nouveau tournant avec l’implication des Russes.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!