En direct

Syrie: assaut de l'armée dans le nord-est, 20 morts dans les violences

 L’armée a lancé plusieurs assauts  samedi contre des villes rebelles, notamment à Saraqeb, dans le nord-ouest de  la Syrie, les violences ayant fait au moins 20 morts à travers le pays, selon  des militants et une ONG.    Dans la province d’Idleb (nord-ouest), "26 chars sont entrés dans Saraqeb  et se sont positionnés de façon à couper la ville en deux", a affirmé à l’AFP  Nourredine al-Abdo, un militant sur place.    Des explosions étaient entendues et des arrestations menées, tandis que les  habitants se terraient dans leur maisons, a-t-il ajouté.    Faisant état d’une forte présence des déserteurs de l’Armée syrienne libre  (ASL), M. Abdo a souligné que l’armée était déjà entrée plusieurs fois à  Saraqeb, menant notamment des rafles.    Un civil a été tué par balles dans cette ville et trois soldats y ont péri  dans des combats, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Une  femme a également été tuée dans la province d’Idleb.    L’armée s’est retirée vendredi après-midi de Sarmine, une ville proche de  Saraqeb, après des bombardements et des combats, selon M. Abdo. Des vidéos tournées ensuite par des militants ont montré d’importants dégâts.    Dans la province de Deraa, berceau de la contestation dans le Sud, un  soldat et un civil ont péri, selon l’OSDH.    Sept civils ont aussi perdu la vie dans les quartiers de Bayada, Khaldiyé,  Inchaat et Karm al-Zeitoun à Homs (centre) sous le feu des obus de mortier de  l’armée, de même que la ville proche de Qousseir, où trois autres civils ont  été tués, toujours selon l’OSDH.    Dans la province de Hama (centre), Qalaat al-Madiq, que l’armée tente de  prendre depuis deux semaines, était également bombardée avec des obus de  mortier et des tirs à la mitrailleuse lourde, a rapporté l’OSDH.    Par ailleurs, trois membres des forces régulières ont péri dans la province  de Hassaka (nord-est) dans une embuscade tendue par des déserteurs contre des  garde-frontières.    Des affrontements "très violents" ont eu lieu par ailleurs dans la nuit  dans la région de Damas, a affirmé à l’AFP Mohammad al-Chami, un militant sur  place.    Des explosions et des tirs pouvaient être entendus dans une grande partie  de la province et jusque dans certains quartiers de Damas, a-t-il précisé.    Il a ajouté que des rassemblements nocturnes anti-régime avaient eu lieu  dans plusieurs villes du pays, notamment à Douma et à Artouz, localités proches  de la capitale.    Une manifestation massive a également eu lieu dans le quartier de Kafar  Soussé, à Damas même, ainsi que dans plusieurs quartiers d’Alep, la deuxième  ville du pays, selon des vidéos publiées sur YouTube par des militants.   La Syrie est en proie depuis un an à un mouvement de contestation sans  précédent contre le régime de Bachar al-Assad qui le réprime dans le sang.    Les violences, attribuées par les autorités à des groupes "terroristes",  ont fait plus de 9.100 morts selon l’OSDH.
 
 
  Algérie- ennaharonline
 
 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!