Monde

Syrie: el-Qaëda menace des manifestants dans son fief d'Idleb

 Les membres du Front al-Nosra, branche syrienne d’el-Qaëda, ont empêché brutalement lundi une manifestation antirégime dans leur fief d’Idleb en menaçant d’ouvrir le feu, a affirmé à l’AFP un militant de la ville.

 Les manifestant s’étaient rassemblés dans la ville d’Idleb, dans le nord-ouest du pays, profitant d’une accalmie dans les combats pour reprendre les manifestations contre Bachar el-Assad, selon Ibrahim al-Idlibi. “Nous avions invité les gens à venir se rassembler à 15H00 (13H00 GMT), pensant que nous pouvions recommencer les défilés populaires dans la vile”, a-t-il déclaré. Mais quand les gens ont commencé à marcher à partir la place principale, les membres d’Al-Qaïda ont voulu les arrêter.

“Les combattants d’el-Qaëda sont sortis, les ont frappés et les ont menacés avec leurs armes en leur disant: +Si vous ne rentrez pas chez vous, on va commencer à tirer+”, a raconté le militant. Les jihadistes ont arrêté une dizaine de personnes et ont hissé le drapeau noir de l’organisation, a-t-il ajouté.

 La ville d’Idleb a été prise en mars 2015 par une coalition regroupant al-Nosra et des groupes islamistes. M. Idlibi a affirmé que l’atmosphère dans la ville était “tendue” mais que les militants se préparaient à organiser une nouvelle manifestation “contre tous ceux qui oppriment le peuple syrien, qu’il s’agisse du Front al-Nosra ou de quiconque”.
 L’incident a été relayé sur les réseaux sociaux et beaucoup de militants ont fustigé les jihadistes.

En janvier, le Front al-Nosra avait retenu durant douze heures deux célèbres figures de l’opposition au régime, Raed Fares et Hadi al-Abdallah, qui dirigeaient une radio à Kafranbel, dans la même province.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!