Monde

Syrie: Erdogan dénonce un "massacre inhumain", 40.000 Syriens en Turquie

   
 Le Premier ministre turc Recep Tayyip  Erdogan a dénoncé samedi un "massacre inhumain" à Treimsa, dans la province de  Hama, en Syrie voisine, au cours duquel 150 personnes ont péri, soulignant que  "tôt ou tard" le régime syrien devait s’écrouler.    "Il n’y a plus rien à dire au sujet de la Syrie. Ce massacre inhumain,  cette tentative de génocide ne sont plus que les signes précurseurs du départ  de ce régime", a-t-il dit lors d’un discours devant les instances de son parti  de la Justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) à  Kocaeli (nord-ouest).    Il a aussi établi à "plus de 40.000" le nombre de réfugiés syriens qui ont  fui le conflit dans leur pays, abrités en Turquie dans différents camps  installés à la frontière syrienne.    "Tous les dictateurs sont des poltrons. Tous les dictateurs sont cruels  (…) Tôt ou tard, ils partiront et le peuple syrien leur demandera de rendre  des comptes", a lancé M. Erdogan a l’adresse du président syrien Bechar  al-Assad dans des propos retransmis par les chaînes de télévision.    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), plus de 150  personnes ont péri jeudi à Treimsa, dont des dizaines de rebelles tués dans des  bombardements et des combats dans cette localité sunnite du centre de la Syrie.  La Turquie partage une frontière de 900 km avec la Syrie, son ex-alliée, et a  réclamé le départ du régime du président al-Assad.    Outre l’abri donné aux réfugiés, Ankara autorise également un libre accès à  son territoire aux rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL).
 
 

  Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!