En direct

Syrie: fin de la trêve prévue dimanche

     La trêve de trois jours entre les  belligérants syriens prend fin officiellement dimanche, au lendemain de tirs  essuyés par le convoi du Croissant rouge syrien, qui a réussi malgré tout à  distribuer des vivres aux habitants assiégés à Homs. L’ONU et le Croissant rouge syrien devaient normalement faire parvenir dès  samedi matin une aide d’urgence aux civils ayant choisi de rester dans les  quartiers assiégés, mais la trêve conclue par les belligérants a été rompue par  des violences, ce qui entravé pendant plusieurs heures l’opération.  "Malgré le fait que notre équipe a été la cible d’obus et de tirs, nous  avons réussi à distribuer 250 paquets de nourriture, 190 kits d’hygiène et de  médicaments pour les maladies chroniques", a indiqué le Croissant rouge sur son  compte Twitter. Aucune indication n’a été donnée sur la façon dont l’opération humanitaire  se déroulera dimanche, jour où la trêve, conclue sous l’égide de l’ONU pour permettre l’évacuation vendredi de 83 personnes piégées dans des conditions  effroyables dans les quartiers rebelles assiégés par l’armée depuis juin 2012 à  Homs (centre), devait prendre officiellement fin. Samedi, tout au long de la journée, régime et rebelles se sont mutuellement  accusés d’avoir violé la trêve, instaurée de 06H00 à 18H00 locales à Homs pour  distribuer de l’aide, puis d’avoir tiré sur les convois humanitaires incluant  l’ONU et le Croissant rouge. Le gouverneur de la province de Homs, Talal al-Barazi, cité par l’agence  officielle Sana, a affirmé samedi que deux véhicules avaient réussi à  distribuer l’aide dans les quartiers de Hamidiyé et Boustan al-Diwan,  soulignant que les autres camions avaient été empêchés de pénétrer dans la  vieille ville par les tirs de terroristes" – les rebelles dans la terminologie  du régime. 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *