En direct

Syrie: heurts nocturnes à Damas, deux morts dans des assauts du régime

Des affrontements violents ont éclaté  dans la nuit de vendredi à samedi entre soldats et déserteurs dans la région de  Damas, tandis que des assauts lancés sur plusieurs villes du pays samedi matin  ont fait au moins deux morts, selon un militant et une ONG.    Des affrontements "très violents" ont eu lieu dans la nuit dans la région  de Damas, a affirmé à l’AFP Mohammad al-Chami, un militant sur place.    Des explosions et des tirs pouvaient être entendus dans une grande partie  de la province et jusque dans certains quartiers de Damas, a-t-il précisé.    Il a fait état par ailleurs de assemblements nocturnes anti-régime dans  plusieurs villes du pays, notamment à Douma et à Artouz, localités proches de  la capitale.    Une manifestation massive a également eu lieu dans le quartier de Kafar  Soussé, à Damas même, ainsi que dans plusieurs quartiers d’Alep, la deuxième  ville du pays, selon des vidéos publiées sur YouTube par des militants.    Les renseignements et les chabbiha (milices civiles du régime) ont mené des  perquisitions et des arrestations dans le quartier d’al-Assali, à Damas, a  ajouté M. Chami.    Un civil a en outre été tué par balles lors d’un assaut des forces de  sécurité à Saraqeb, dans la province d’Idleb (nord-ouest), et un autre à  Khorbet Ghazalé, dans la province de Deraa, berceau de la contestation dans le  Sud, selon l’OSDH.    Depuis le matin, plusieurs quartiers de Homs (centre) ainsi que la ville  proche de Qousseir sont sous le feu des obus de mortier de l’armée, de même  source.   Dans la province de Hama (centre), Qalaat al-Madiq, que l’armée tente de  prendre depuis deux semaines, était également bombardée avec des obus de  mortier et des tirs à la mitrailleuse lourde, a rapporté l’OSDH.    La Syrie est en proie depuis un an à un mouvement de contestation sans  précédent contre le régime de Bachar al-Assad qui le réprime dans le sang.    Les violences, attribuées par les autorités à des groupes "terroristes",  ont fait plus de 9.100 morts selon l’OSDH.
 
 
 Algérie- ennaharonline

 
 
 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!