En direct

Syrie: la nouvelle Constitution, une victoire pour la Syrie


      La presse syrienne a salué mardi l’adoption  d’une nouvelle Constitution, qualifiant de "victoire pour la Syrie" le  référendum validant ce texte qui abolit la suprématie du parti Baas au pouvoirdepuis un demi-siècle tout en maintenant de larges prérogatives pour le chef de  l’Etat.    "Le succès du référendum sur la Constitution représente une victoire pour  la Syrie, et non pour un parti, un gouvernement ou un mouvement politique  quelconque, comme certains tentent de le faire croire", écrit le quotidien  officiel al-Baas.    La nouvelle loi fondamentale "ouvre la voie à une ère de concurrence  politique et de consolidation des libertés et du concept de la citoyenneté",  estime le journal.    Selon le gouvernement syrien, la nouvelle Constitution a été approuvée par  89,4% des votants mais la participation n’a atteint que 57,4% en raison des  violences qui secouent le pays depuis près d’un an.    "Les opinions des 750.000 électeurs (qui ont voté +non+ NDLR) et des 6  millions qui se sont abstenus de voter, sont respectées tant que l’objectif de  tous consiste à surmonter la (crise) actuelle", poursuit al-Baas.    "Ceux qui ont rédigé la Constitution ne prétendent pas eux-mêmes qu’elle  est tout à fait parfaite et ne peut être l’objet d’amendements", souligne le  quotidien.    Pour sa part, le journal officiel Techrine a estimé que le référendum  représente une "défaite" infligée aux "Etats qui incitent à la violence en  poussant l’opposition à refuser tout dialogue ou à travers leur soutien aux  groupes armés".    Ces Etats "se sont livrés à des diatribes et ont proféré des menaces comme  celles formulées par Hamad Ben Jassem, qui a préconisé d’armer l’opposition  afin de faire couler le sang des Syriens".    Le Premier ministre du Qatar, Hamed ben Jassem al-Thani, s’est dit lundi  favorable à des livraisons d’armes à l’opposition syrienne qui combat le régime  du président Bachar al-Assad.    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les violences en  Syrie ont fait 7.600 morts, en grande majorité des civils, depuis un an. Selon  le gouvernement syrien, près de 3.000 militaires et membres des forces de  sécurité ont été tués par des "groupes armés".
 
 
 
 
 
 
 Algérie- ennaharonline
 
 
 
 
 
 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close