Monde

Syrie: la Russie déploie des systèmes de missiles antiaériens

 La Russie a déployé en Syrie des systèmes de missiles antiaériens pour protéger ses troupes, a affirmé jeudi dans une interview le commandant des forces aériennes russes, Viktor Bondarev.

“Nous avons calculé toutes les menaces possibles. Nous avons envoyé des avions de chasse, des bombardiers, des hélicoptères mais aussi des systèmes de missiles antiaériens”, a déclaré le général russe dans une interview au quotidien Komsomolskaïa Pravda. “Il peut y avoir plusieurs cas de force majeure. Imaginons qu’un avion militaire soit capturé dans un territoire voisin de la Syrie et dirigé contre nous. Nous devons être prêts à ça”, a-t-il ajouté.

 Fin septembre, le commandant des forces de l’Otan en Europe, Philip Breedlove, s’était inquiété d’un tel déploiement inutile contre l’organisation Etat islamique (EI) et destiné selon lui à créer une “bulle de protection” au profit du président syrien Bachar el-Assad.

 Le général Bondarev n’a pas précisé quel type de système de missiles avait été déployé en Syrie. Le ministère de la Défense russe n’était pas joignable dans l’immédiat pour un commentaire. Dans son interview à Komsomolskaïa Pravda, le général Bondarev affirme aussi que le chasseur russe intercepté par des F-16 turcs, début octobre, avait traversé la frontière après avoir été accroché “par des systèmes de défense antiaérienne au sol” dans le nord de la Syrie. “Le temps était nuageux, il a du faire une manoeuvre d’évitement en quelques secondes. Il a un peu volé dans le ciel turc, nous l’avons reconnu honnêtement”, a-t-il déclaré.

 Le ministère de la Défense russe avait déjà reconnu la violation de l’espace aérien turc par un chasseur russe, le 3 octobre, l’expliquant seulement par de mauvaises conditions climatiques. La Russie a débuté le 30 septembre une campagne de frappes aériennes en Syrie, à la demande de Bachar el-Assad, dont Moscou est le plus fidèle allié. La Russie dit s’en prendre uniquement à l’EI et à d’autres groupes “terroristes”, alors que Washington et ses alliés affirment que les raids russes sont destinés à sauver le régime syrien en bombardant plutôt les groupes rebelles.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!