En direct

Syrie : l'armée régulière défend Damas et Alep

L’armée a lancé vendredi une contre-offensive pour reprendre les quartiers rebelles de Damas et livrait des combats sans précédent à Alep, deuxième ville de Syrie, dans une escalade de violence ayant fait fuir au Liban voisin des milliers de personnes ces dernières 48 heures.

Au lendemain de la plus sanglante journée depuis le début de la révolte en mars 2011, avec plus de 300 morts selon une ONG syrienne, le Conseil de sécurité de l’ONU a prolongé pour une "dernière période de 30 jours" la mission des 300 observateurs en Syrie.

Après la "bataille de libération" de Damas annoncée mardi par les rebelles, l’armée a lancé une contre-offensive pour reprendre le contrôle des quartiers "où s’étaient infiltrés des terroristes", selon une source de sécurité. Appuyée par des chars, elle a "nettoyé" le quartier Midane, près du centre-ville, à la suite de violents combats.

Emmenés par l’armée dans ce quartier fantôme à bord de blindés, les journalistes ont vu des douilles de tous calibres jonchant la chaussée, le minaret de la mosquée Al-Majid troué par un obus et les façades d’immeubles criblées de balles. Après avoir donné l’assaut contre Qaboun (est) la veille, l’armée a pénétré le matin dans les quartiers de Jobar (est) et Kafar Soussé (sud-ouest), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Outre Midane, une source de sécurité a indiqué à l’AFP que l’armée contrôle désormais Tadamoun (sud), Qaboun et Barzé (est). En revanche, de violents combats se poursuivaient à Jobar, Roukneddine (nord) et surtout dans les "champs de Mazzé", Kafar Soussé et Daraya, au sud et à l’ouest.

A Alep, capitale économique du pays, de violents combats ont éclaté dans plusieurs quartiers, les premiers du genre, ouvrant un deuxième front dans ce conflit désormais décrit comme une "guerre civile" par plusieurs capitales et institutions internationales.

Au moins 177 personnes – dont 119 civils, 13 "combattants civils", 7 déserteurs et 38 soldats des forces gouvernementales – ont été tuées vendredi, selon l’OSDH.

 
 
 

 Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!