En direct

Syrie: le PAM va nourrir 4 millions de personnes en décembre

    
       Le Programme alimentaire mondial (PAM) a  annoncé vendredi avoir prévu de nourrir en décembre quatre millions de  personnes en Syrie, tout en soulignant que "les besoins humanitaires et  l’insécurité alimentaire ne cessent de croître".   "Le projet du PAM d’assurer de la nourriture à quatre millions de personnes  ce mois-ci dans toute la Syrie suit son cours mais les besoins humanitaires et  l’insécurité alimentaire ne cessent de croître", indique dans un communiqué  l’agence onusienne dont le siège est à Rome.    Le PAM précise avoir déjà délivré au cours de deux opérations distinctes  3.000 rations alimentaires, suffisantes pour nourrir 15.000 personnes pendant  un mois, les 10 et 12 décembre dans la région d’Idlib.    L’agence spécialisée prévoit aussi un pont aérien pour transporter à partir  de l’Irak vers la région du nord-est syrien environ 400 tonnes de nourriture  pour les familles déplacées dès que la météo permettra la reprise des vols.    Ces rations familiales qui seront transportées sur un total de 12 vols  comprennent de la farine, des céréales, des pâtes, de l’huile, du sucre ou du  riz.    Le PAM a également commencé à distribuer dans une dizaine d’abris à Damas  10.000 litres de combustible permettant ainsi à des familles déplacées de  cuisiner et de se réchauffer.    "La plupart des Syriens déplacés ont fui leurs maisons avec peu de biens  personnels et ils n’ont même pas de vêtements chauds et de couvertures pour se  protéger du froid. Ils ont un besoin désespéré de combustible de chauffage et  pour cuisiner la nourriture reçue sous forme d’assistance humanitaire", a  indiqué  Matthew Hollingworth, directeur du PAM pour la Syrie.    En ce qui concerne la situation dans les pays voisins de la Syrie qui  accueillent de nombreux réfugiés, le PAM précise qu’il offre "une assistance à  plus de 600.000 réfugiés syriens sur tout le territoire du Liban".    "En Jordanie, le PAM a renforcé la distribution alimentaire dans le camps  de réfugiés de Zaatari afin d’améliorer l’apport calorique aux Syriens  vulnérables pendant les durs mois d’hiver", conclut l’agence. 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *