Monde

Syrie: le Pentagone confirme l'arrivée de 70 rebelles entrainés par ses soins

Le Pentagone a confirmé lundi l’entrée en Syrie de 70 rebelles formés et équipés par ses soins pour aller combattre le groupe État islamique, déjà annoncé ce week-end par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

   L’OSDH avait pour sa part évoqué 75 combattants. Quelque soit le chiffre exact, l’annonce faite dans un communiqué du Centcom, le commandement militaire américain au Moyen-Orient redonne un peu de crédibilité à un programme qui en a un bien besoin. Le général Lloyd Austin, le commandant du Centcom, avait dû reconnaître mercredi devant le Sénat américain que seulement “4 à 5” rebelles syriens modérés formés par les États-Unis étaient ce jour-là sur le terrain en train de combattre.

   Le programme de formation des rebelles syriens modérés avait été lancé au début de l’année par les États-Unis, avec un financement de 500 millions de dollars à la clef. Il était censé former et équiper quelque 5.000 rebelles modérés la première année. Une première promotion de 54 combattants avait terminé sa formation cet été. Mais les rebelles avaient été attaqués dès leur entrée en Syrie par le Front al-Nosra, proche d’el-Qaëda.

Afp 

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *