Monde

Syrie: les habitants continuent de fuir la ville de Jisr al-Choughour

  •    "Des forces militaires ont été aperçues dans le village de Naour-Josine, à 15 km de Jisr al-Choughour. Les habitants continuent de fuir par peur d’une grande opération militaire", a déclaré le chef de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme Rami Abdel-Rahmane, joint au téléphone par l’AFP à Nicosie.
  •  
  •    La localité de Jisr al-Choughour, située dans le gouvernorat d’Idleb (300 km au nord de Damas) et compte environ 50.000 habitants, "est déserte", a-t-il dit.
  •  
  •    Un groupe de 122 réfugiés syriens fuyant la répression du régime syrien, notamment des femmes et des enfants, sont arrivés dans la nuit dans le sud de la Turquie frontalière avec la Syrie. Ils sont pour la plupart originaires de Jisr al-Choughour où l’armée mène des opérations de ratissage depuis samedi.
  •  
  •    Quelques dizaines de Syriens blessés ont par ailleurs été admis ces derniers jours dans des hôpitaux turcs.
  •  
  •    Lundi, les autorités syriennes ont affirmé que 120 policiers avaient été tués à Jisr al-Choughour par des "groupes armés", mais les militants des droits de l’homme et différents témoins ont démenti cette version, certains affirmant qu’ils étaient morts lors d’une mutinerie au QG de la Sécurité.
  •  
  •    Par ailleurs, des chars ont pénétré dans la ville de Homs, à 160 km au nord de Damas, notamment dans les quartiers de Bab Tadmor, Sittine et al-Nazihine, où des manifestations sont souvent organisées, selon l’ONG syrienne. Les forces de sécurité se sont déployées.
  •  
  •    La Syrie est en proie depuis le 15 mars à un mouvement de contestation sans précédent. Selon des organisations de défense des droits de l’Homme, plus de 1.100 civils ont été tués depuis le début du mouvement.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close